Le plus beau métier du monde (#9)

Rédigé par Marie-Hélène - - Aucun commentaire

J'ai, dans ma classe de 5e de cette année, un élève qui est un véritable sketch à lui tout seul. Intelligent en diable, mais susceptible comme un pou. Du genre à bouder comme un gamin pour un oui ou pour un non. Je ne compte plus ses "ça s'fait pas" indignés ; je ne les compte plus, car pour tout avouer, je m'amuse à les provoquer, le sachant assez fin pour comprendre peu à peu cet humour.

On l'entend tout à l'heure sortir une énormité : "Le Bangladesh, c'est en Afrique".

Tous les autres se retournent vers lui pour le chambrer. Bon prince, il reconnait son erreur avec le sourire et lance : "L'erreur est humaine".

Je décide de le provoquer. "Oui, mais vous, est-ce que vous êtes humain ?"

Comme prévu, il s'indigne, et j'entends son "ça s'fait pas !" immédiatement suivi de son visage boudeur. Il me lance alors : "Et vous, vous êtes une mammifère même pas identifiée" (je ne suis pas tout à fait sûre de l'adjectif qu'il a employé).

Petit frisson des autres qui retiennent leur souffle devant l'impertinence de leur camarade. Je prends le parti d'en rire franchement : "Ah, non, mais moi je ne suis même pas une mammifère du tout : je suis un monstre !"

Même lui a rigolé.

...

Un peu plus tard, il rechigne à copier une définition, un peu longue. Il m'explique alors très sérieusement : "Mais moi, Madame, pour les définitions, j'apprends juste la première phrase : direct, efficace !"

Moi, du tac au tac : "Ah, alors je vais corriger vos copies comme ça : juste les trois premières questions : direct, efficace !"

Il s'indigne immédiatement et commence : "ah mais ça s'...".

Et là il s'est arrêté net, comprenant qu'il était coincé.

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image :