"... comme nous pardonnons aussi..."

Rédigé par MBKto - - Aucun commentaire

"Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés."

Comment comprendre ce comme ? Si Dieu nous pardonne comme nous pardonnons, à la mesure de notre pardon, ... on n'est pas sortis de l'auberge !! (enfin, vous j'sais pas, mais moi....)

Je ne sais pas s'il existe une bonne explication à ce comme. Je livre ici la mienne, elle vaut ce qu'elle vaut.

Lire la suite de "... comme nous pardonnons aussi..."

"Parle, Seigneur : ton serviteur écoute." Oui, mais... quand Il ne dit rien ?

Rédigé par MBKto - - Aucun commentaire

A moins d'être mystique, tu dois être comme la majorité des chrétiens : quand tu décides de prier, tu t'installes devant une icône ou un crucifix, petit signe de croix, et puis là, y'a comme un grand vide, durant lequel l'icône laisse de plus en plus souvent la place à ta montre, jusqu'au signe de croix final.

Parce qu'en définitive, la prière, on ne sait jamais bien comment s'y prendre.

Lire la suite de "Parle, Seigneur : ton serviteur écoute." Oui, mais... quand Il ne dit rien ?

Comment Satan s'y prend... pour que tu ne pries pas

Rédigé par MBKto - - Aucun commentaire

N'oublie jamais que chaque seconde où tu te tournes vers une icône, ou un crucifix,
c'est autant de terrain perdu pour Satan.
C'est bien pour ça qu'il cherche à t'en dissuader.
Si tu t'intéresses à Dieu, alors lui va s'intéresser à toi.

L'idée te vient de prier ? Gare : c'est maintenant qu'il attaque.

 

Lire la suite de Comment Satan s'y prend... pour que tu ne pries pas

Manuel à l'usage du parfait petit anticlérical

Rédigé par MBKto - - Aucun commentaire

J'ai rédigé ce texte il y a quelques années, suite à un échange de mails avec un " parfait petit anticlérical " dont les arguments, entendus deux cent cinquante fois, m'avaient passablement énervée ; de là est née l'idée de les lister pour en faire ce " Manuel ". Je l'ai fait lire à diverses personnes, et ... well... comment dire ... l'expérience m'a montré que les imbéciles le prenaient au premier degré. Je reconnais que l'ironie est parfois très subtile, mais si malgré cela vous ne la percevez pas et prenez ce qui suit comme une charge contre l'Eglise, eh bien... c'est que vous faites partie des imbéciles précités. Et tant pis pour vous.

*

* *

Lire la suite de Manuel à l'usage du parfait petit anticlérical

Fil RSS des articles